Christophe de Margerie, un grand ami du Liban

logoCHRISTOPHE DE MARGERIE, UN GRAND AMI DU LIBAN. On a encore de la peine à le croire… En moins de 48 heures, le bâtisseur du plus grand empire français sur lequel, comme on le disait d’un autre empire,  «jamais le soleil ne se couche »… est tombé à la suite d’un ce que l’on qualifie de stupide accident.

margerie_226745_large

Le PDG de Total, Christophe de Margerie – AFP PHOTO / Files / FRED DUFOUR pour L’Oient le jour – 22 oct 2014

Au lendemain de sa mort, Christophe de Margerie (Big Moustache) a fait l’objet d’hommages à la hauteur de son œuvre. Pleuré par ses cent mille salariés dont dix mille français, remplacé le surlendemain par un tandem (Thierry Desmares et  Patrick Pouyané) conscient de l’ampleur de la tâche qui l’attend, il aura mené le groupe Total au zénith de l’excellente industrielle et technologique avec aujourd’hui 32 projets d’exploration-production aux quatre coins du globe.

Dans le premier cercle de ses collaborateurs, on ne croit pas à l’accident partant du principe que les grands hommes sont très rarement victimes d’accidents de simples mortels. Mais on se refuse à se lancer dans des supputations par respect au deuil et au travail des enquêteurs.

Christophe de Margerie était un grand ami du Liban où il effectuait de fréquents voyages. Toujours au bon moment. Et sa présence dans les circonstances difficiles donnait toujours aux Libanais une bouffée d’espoir.

Il ne manquait jamais de rendre visite aux hauts responsables libanais lorsqu’ils veinaient en France, les deux derniers étant les présidents Michel Sleiman et Nagib Mikati à qui il n’a pas manqué d’exprimer sa grande admiration pour le peuple libanais.

Il y a quelques mois, il avait accepté l’invitation du R.P. Sélim Daccache, Recteur de l’USJ pour assister à la cérémonie de lancement d’un institut d’études pétrolières et y prononcer un discours de circonstance. Mais la crise qui a bloqué l’élection présidentielle l’en a dissuadé tout en promettant et en se promettant de « remettre ça »…

Le sort en a décidé autrement mais le souvenir de Christophe de Margerie restera dans notre mémoire collective. Il laisse dans notre pays qui est fidèle dans ses amitiés l’image d’un bâtisseur exceptionnel et d’un visionnaire irremplaçable.

Publicités