Un Michel Sleiman « New look » à Paris

WP1-Orient le JourUN MICHEL SLEIMAN « NEW LOOK » A PARIS : UNE MEGA-CONFERENCE ET UN ENTRETIEN D’UNE HEURE AVEC HOLLANDE MARQUENT UN RETOUR EN FORCE DU PRESIDENT  SORTANT

La délivrance…

IMG_1712Libéré de ses contraintes présidentielles, Michel Sleiman  a dévoilé  mercredi devant plus de 450 franco-libanais et amis du Liban un profil de leader jusqu’ici méconnu. Au cours d’une méga conférence  de trois heures organisée dans les « Salons Hoche », il a abordé les questions libanaises et régionales les plus épineuses avec une franchise, une pertinence et un courage inédits. Avec au passage un coup de griffe et au besoin des attaques frontales dès lors qu’il s’agissait de questions fondamentales, notamment la démocratie, les libertés, la pérennité du Liban et la refondation du pays.

« Je n’ai pas accepté la prorogation de mon mandat pour ne pas être humilié »… a dit notamment l’ancien Chef de l’Etat qui n’a pas caché par ailleurs son intention de demeurer sur la scène politique.

« La Troisième Voix », mouvement créé récemment par des élites libanaises de France à l’initiative de Jihad Féghali, sera-t-il le tremplin d’un Michel Sleiman et de son credo intitulé la Déclaration de Baabda » ?

On retrouvera en tour cas au milieu de l’arène politique avec des convictions, des idées et un programme dont les contours ont été définis avec clarté et netteté.

Un bilan de son sexennat ? Il l’a dressé avec ses heurs et malheurs, ses hauts et ses bas assumant les bons et mauvais épisodes et montrant du doigt au besoin les forces opposées au progrès et aux réformes. Dénonçant  aussi le système et ses lacunes et condamnant ceux qui se complaisent dans le décadence et la corruption.

Des déceptions ? des regrets ?des échecs ?

Il en a parlé avec sincérité et parfois émotion. Décochant ses  flèches avec discernement sans se départir de la dignité et de l’objectivité d’usage.

Sur le fond de son discours, il n’a pas voulu placer la barre en hauteur ni se fourvoyer dans les méandres de la politique politicienne tant locale que régionale.

« Nous sommes ici, a-t-il dit », pour penser aux exigences de demain à travers l’inspiration fondatrice du Liban. A savoir, comment constituer une conscience commune pour la sauvegarde et la promotion des valeurs qui ont fait le Liban et qui nous semblent défaites à l’heure actuelle. »

Au plan régional, il a dénoncé la vague de folie intégriste qui  déferle sur le Liban rappelant ses causes directes et indirectes se montrant rassurant sur notre capacité de faire face au terrorisme par une sorte d’une sacrée accompagnée d’un soutien réel et total à l’armée.

UNE HEURE  D’ENTRETIENS HOLLANDE-SLEIMAN A L’ELYSEE

Hier à 18 heures, le Président Sleiman a été accueilli, à l’Elysée durant près d’une heure par le Président François Hollande qui l’a reçu en grande pompe en tant qu’ancien Chef d’Etat avec un passage en revue d’un détachement de la garde républicaine.

Pas de déclaration à, l’issue de cet entretien mais des informations obtenue de source diplomatique indiquant que le tête-à-tête  a porté tout d’abord bien entendu sur les derniers développements de la situation au Liban et dans la région sous l’angle de la gravité de ce qui se passe en Syrie et les risques d’opérations terroristes au Liban.

Sur le plan strictement politique libanais, les deux présidents auraient souligné la nécessité d’élire un nouveau Chef d’Etat dans les plus brefs délais afin de consolider la situation dans le pays en mettant fin à la vacance à Baabda et de réactiver les institutions. Les deux hommes se seraient également félicités du démarrage du processus d’équipement de l’armée libanaise dans le cadre de l’aide financière saoudienne, opération à laquelle ils avaient activement travaillé. Cette aide militaire au Liban permettra, ont –ils souligné, de dresser un véritable barrage face aux menées terroristes .

Quelques phrases échangées également sur le problème du flux des réfugiés syriens  et sur la nécessité de se conformer à la déclaration de Baabda en guise de coups de part des réformes et de la relève de l’Etat.

Cet après midi, le Président Michel Sleiman recevra au Georges V  l’ancien chef du gouvernement M. Saad Hariri et on s’attend à ce que l’essentiel de la réunion porte sur  l’urgence d’un dialogue nationale véritable et authentique, l’élection présidentielle et l’urgence de l’élaboration d’une nouvelle loi électorale afin de permettre des « législatives » dans les meilleurs délais.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s