La Troisième voix : une mobilisation mondiale…

WP1-Orient le JourLA TROISIEME VOIX (3V) : UNE MOBILISATION MONDIALE POUR SORTIR DES SENTIERS BATTUS DE LA POLITIQUE LIBANAISE

unnamed (1) La troisième voix, qui pourrait tout aussi bien s’appeler la troisième voie… est un mouvement né il y a une dizaine d’années d’un ras-le-bol libanais. En fait, depuis que les clivages et les polarisations nous ont été imposés par les tenants de la politique politicienne (Chrétiens-Musulmans, Sunnites-Chiites, Aounistes-FL ou alors 14 Mars-8 Mars) cette voix venue surtout de la société civile s’est amplifiée en France dans les pays d’émigration et bien entendu au Liban.

A Paris, 3V a réalisé il y a trois mois l’exploit de réunir plus de 650 Libanais de France pour une conférence-débat avec le Président Michel Sleiman. Là aussi, l’assistance se composait de Libanais excédés par les choix étriqués qu’on leur impose.

La genèse de cette aventure : des réunions entre amis, il y a une dizaine d’années dans les salons de l’hôtel « Al Bustan », discussions, débats sur le marasme dans lequel se débat le pays depuis la fin de la guerre civile et plus précisément depuis le retrait des troupes syriennes du territoire libanais.

C’est alors que M. Serge Schoulika se révèle comme l’animateur principal de ce mouvement qui prend forme avec une présence grandissante sur facebook. Il se dégage de tous ces écrits une volonté commune de rétablir et de renforcer le concept d’indépendance et les valeurs libanaises telles que la souveraineté, l’indépendance et la liberté.

3V  comptait alors 800 adhérents qui se réunissaient par groupes selon leurs lieux de résidence et leurs pays d’accueil.

En juin 2012, lors des premiers accrochages à Tripoli entre Jabal Mohsen et Bab el-Tebbané, le mouvement 3V organise simultanément à Tripoli même, à Beyrouth, à Paris et à Montréal des rassemblements avec plusieurs centaines de Libanais et d’amis étrangers et la participation de groupes musicaux, chanteurs et danseurs.  A la suite de ces rassemblements qui devaient faire boule de neige avec de plus en plus de partisans (1.700 personnes), 3V s’est muée en association libanaise, une des plus importantes issues de la société civile.

Les idées–forces : la culture du dialogue, l’acceptation et le respect de l’autre, ni éloges ni attaques contre les personnalités et les responsables politiques.

Aujourd’hui 3V compte 4.600 adhérents au Liban et dans le monde avec 56 pour cent de femmes. Répartition géographique : 58% au Liban, 17% en Europe, 14 % sur le continent américain et 8% dans les régions du Levant et du Golfe.  Avec une structure de direction comprenant  un bureau de 4 personnes dont une présidente, Mme Aimée Nasser Karam, un secrétaire général, M. Jihad Féghali, et deux conseilleurs, MM. Serge Schoulika et Charbel Nasser. Aux commandes également, un conseil administratif de 12 personnes, un «comité moteur »  de 35 personnes sans compter des commissions sectorielles.

Les principaux domaines d’activité de 3V : un suivi des séquelles des traumatismes des guerres et secousses vécues par le pays depuis 1976, la dénonciation et la lutte contre la corruption, le rôle et les droits des femmes, la promotion du mariage civil et le principe de la neutralité du Liban.

Autant de thèmes qui donnent naissance à des études, des notes de synthèse et de recommandations présentées aux  instances compétentes pour qu’elles deviennent des propositions et des projets de loi

Un travail intense est actuellement déployé pour parvenir à une charte citoyenne qui veillerait à la bonne gouvernance en général, la gestion des fonds publics, le système de santé, la sauvegarde de l’environnement et l’élaboration d’un système éducatif moderne et performant.

Parallèlement, un soin particulier est apporté à la culture et un projet d’édification de la paix basé sur la culture du dialogue. Par ailleurs, un projet spécifique est en chantier qui porte sur un système de médiation et d’arbitrage au niveau municipal.

Sur le terrain, des aides concrètes sont apportées à des familles et des individus vivant dans la précarité

L’activité de 3V est couverte par un certain nombre de médias qui lui consacrent des articles et des émissions spéciales.

En 2014, 3V a mobilisé pour la 3e édition de la « Journée mondiale de la paix » une quarantaine d’associations libanaises  et une quinzaine de municipalités touchant plus de  400.000 personnes. Le 21 septembre 2014, sous le thème « Un instant d’éveil » (Lahzat waï) plusieurs rassemblements ont été organisés par 3V ainsi que des cérémonies au cours desquelles des oliviers et d’autres arbres ont été plantés en signe d’appel à la paix et à la reconstruction du Liban.

unnamed

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s