PREMIERE CARGAISON DE L’AIDE MILITAIRE FRANCO-SAOUDIENNE

WP1-Orient le JourVisite au pas de charge du ministre français de défense LA PREMIERE CARGAISON DE L’AIDE MILITAIRE FRANCO-SAOUDIENNE (DONAS) SERA RECEPTIONNEE DIMANCHE MATIN

Quarante huit missiles Milan seront réceptionnés sur le tarmac de la base aérienne de Khaldé.

4343028_3_cdd8_jean-yves-le-drian-ministre-de-la-defense-le_d43263b239e4c1d59266cb39cb7851b1_336781_mediumAu sujet du voyage de 24 heures que doit effectuer au Liban ce dimanche le ministre de la Défense M. Jean-Yves Le Drian, une source gouvernementale française a indiqué qu’il s’agira d’un séjour au pas de charge dont le moment fort sera, lundi matin, une cérémonie de remise à l’armée libanaise du premier lot de matériel, dans le cadre du contrat franco-saoudien de 3 milliards de dollars dit « DONAS ».

 On sait que cet accord entre Ryad et Paris convenu en décembre 2013 est destiné à moderniser les forces armées libanaises qui se battent en première ligne contre le terrorisme à la frontière nord-est du pays.

Au programme de cette journée libanaise de M. Le Drian, des entretiens avec les présidents Tammam Salam et Nabih Berri, une visite au contingent français au Liban-sud et une rencontre avec la presse et des personnalités libanaises et des membres de la colonie française dimanche soir à la Résidence des Pins

La cérémonie de livraison du matériel militaire français aura lieu donc lundi matin à la base aérienne de Khaldé en présence du ministre français et de son homologue libanais, M. Samir Mokbel, du commandant en chef de l’armée, le général Jean Kahwaji et d’officiers français et libanais. Le mois prochain une autre cargaison comprenant des caméras thermiques, des équipements de vision nocturne, le complément du matériel prévu dans le cadre du « Donas » devant s’étaler sur 48 mois.  Dix pour cent du matériel prévu par la première phase de l’accord franco-saoudien seront prélevés en raison de l’urgence dans les arsenaux français.

Cette source militaire française a parlé de quatre grands ensembles, à savoir un armement destiné à l’armée de terre  ( blindés, des transports de troupe,  matériel logistique et antichar, système des renseignement) un armement aéronautique (hélicoptères de transport et de combat dont sept « Cougars » équipés de missiles, des drones), du matériel naval (4 corvettes armées de 50 mètres pour la surveillance maritime) et des systèmes de lutte antiterroriste, (analyse de renseignements).  La livraison de ces unités lourdes maritimes aura lieu dans deux ans et demi. Par ailleurs, l’aide militaire française dans le cadre du DONAS comprend des munitions de divers calibres.

Autres éléments d’information sur cette opération : la formation et l’entraînement  dureront sept ans après lesquels l’armée libanaise deviendra une force moderne capable de faire face ses missions de défense et de sécurité. En outre, conformément à l’accord franco-saoudien les forces militaires françaises assureront l’entretien du matériel durant dix ans.  Ce qui, affirme cette source, mettra un terme aux craintes de voir le matériel français passer en « de mauvaises mains »…

On apprend  également auprès de cette même source qu’une vingtaine d’entreprises françaises d’armement sont parties prenantes au DONAS.

Au plan politique un responsable proche du ministère de la défense a affirmé que cette aide militaire consistance émane d’une volonté commune franco-américaine, partagée par plusieurs pays occidentaux, de renforcer militairement le Liban pour qu’il participe pleinement à la guerre contre l’extrémisme, notamment Daech et que le pays du cèdre puisse défendre sa sécurité, son indépendance et son intégrité territoriale, son armée étant la meilleure garantie pour parvenir à tout cela.

Rappelant l’historique de DONAS, le responsable français a indiqué que l’accord a été conclu en décembre 2013 et a nécessité plus de dix mois de discussions avant de connaître u n début de concrétisation. En réalité le texte de l’accord et la « shopping list » libanaise n’ont été mis dans leur forme définitive qu’au cours de la visite du Président Tammam Salam en France en novembre dernier. Ce texte avait été envoyé à Ryad pour signature et paiement de 20 pour cent d’avance sur les 30 milliards avec un délai d’un  mois ? Ce qui n’avait pas été fait en raison de la transition au royaume wahhabite.

Enfin, de source compétente française, on affirme que les trois millions de dollars représentent aujourd’hui 2,8 milliards d’euros. Sans que cette source puisse expliquer ce dernier chiffre,  ni dire comment et à quel moment la conversion euro/ dollar a été faite. A suivre de près.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s