SIGNATURE DU LIVRE D’ANDREE MAALOUF AU “BON MARCHE” AVEC DES PRODUITS « MYMOUNE »

WP1-Orient le JourWeek-end gastronomique libanais ce week-end à Paris SIGNATURE DU LIVRE D’ANDREE MAALOUF ET PREPARATIONS FINES AU “BON MARCHE”  AVEC DES PRODUITS « MYMOUNE »

IMG_1069Grande manifestation gastronomique libanaise à Paris le week-end dernier avec, vendredi, un double événement à la « Grande Epicerie » du « Bon Marché », rue de Sèvres et samedi et vendredi. Des dégustations-préparations sur en ce même lieu et dimanche aux « Délices d’Orient » dans le 15e arrondissement. 

logo mymounAu centre de l’événement « Mymouné », une entreprise familiale créée il y a 25 ans par Youmna Goraieb-Maalouf et sa sœur Leila Maalouf, en pleine guerre dans la maison familiale d’Aïn el-Kabou dans le Metn. A l’époque, les deux sœurs et des membres de leur famille avaient fait appel aux femmes du village pour montrer leur savoir-faire en matière de préparation de denrées et de plats pour la « mouné » (les réserves alimentaires que l’on prépare en montagne pour l’hiver).

Sur ce, on sort les chaudrons entreposés dans le grenier et  tout ce petit monde s’active pour produire ce qui sort de cette cuisine familiale et proposer les produits à la ronde.

Aujourd’hui, « Mymouné » est une PME performante qui exporte en Europe (Paris, Londres et Berlin) et dans le monde (New-York, Sydney et Toronto) des plats et produits authentiques de notre terroir et qui participe aux grandes foires internationales de l’alimentation et de la gastronomie.

IMG_1071IMG_1068Pour en revenir à l’événement proprement dit, pendant que Mme Andrée Maalouf signait, dans l’espace restauration du « Bon Marché », son livre « Saveurs libanaises », sous l’œil attendri de son  Académicien de mari, Amine, en présence d’une foule d’invités français et libanais, une démonstration à deux puis à quatre mains de plats concoctés sur place par l’auteure et le co-signataire du livre, Karim Haïdar. Le résultat a fait la joie des invités qui se sont délectés avant de poser mille et une questions sur l’art culinaire libanais.

Aujourd’hui, « Mymouné » est dirigé par Amine Goraieb, un « Golden Boy » de la finance qui a tout laissé pour l’entreprise familiale.

Ses projets ? Innover et exporter au-delà des 50 points de vente de « Mymouné » dans le monde et attaquer les épiceries fines du globe.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s