LE LIBAN FIGURERA A L’ORDRE DU JOUR DES ENTRETIENS HOLLANDE -ROHANI

WP1-Orient le JourLe Chef de l’Etat iranien dimanche à Paris : LE LIBAN FIGURERA A L’ORDRE DU JOUR DES ENTRETIENS HOLLANDE -ROHANI 

WP1-diplomatieA 48 heures du début du voyage officiel en France du président iranien Hassan Rohani, un responsable proche de l’Elysée a évoqué les principaux sujets inscrits à l’ordre du jour des pourparlers franco-iraniens prévus en deux temps mardi à l’Elysée où le Président François Hollande accueillera son hôte dans l’après midi.

Il s’agit d’un voyage à caractère plutôt politique où les deux Présidents passeront en revue aussi bien des questions bilatérales que des problèmes d’actualité intéressant les deux pays, notamment la guerre en Syrie et la situation au Liban, a dit ce responsable qui s’adressait à un groupe de journalistes.

Lorsque nous disons que les deux Chefs d’Etat évoqueront les crises de la région (du Moyen-Orient), il est entendu qu’il s’agira, entre autres sujets, du dossier libanais, a ajouté cette personnalité proche de l’Elysée expliquant qu’il est possible d’échanger des vues sur un problème sans avoir nécessairement des vues concordantes. Au sujet du Liban, a-t-il poursuivi, aucune avancée ne serait attendue du fait d’attitudes opposées, mais il est toujours utile de parler de sujets épineux, a-t-il encore dit et, dans le cas du Liban, la discussion pourrait porter sur la crise constitutionnelle et la nécessité de régler le problème du vide au niveau de la Présidence de la République, dans les plus brefs délais.

D’ailleurs, la question libanaise sera évoquée par le Président Hollande lorsqu’il rencontrera dimanche en Turquie le roi Salman  Ben  Abdel-Aziz à lors du Sommet du G20, a conclu le responsable élyséen.

Pour en revenir au voyage officiel en France du président Rohani il portera essentiellement sur des questions économique mais il aucune signature de contrat d’achat de matériel français par l’Iran n’est prévu sinon des pourparlers sur une coopération entre les deux pays dans divers domaines (Agriculture, industrie, technologie), a ajouté le responsable.

Au cours d’une interview télévisée recueillie il y a trois jours à Téhéran par une chaîne française, le Président Rohani n’avait pourtant pas exclu la possibilité d’une discussion sur l’achat d’Airbus. Mais il n’a pas parlé de contrat.

Pour le reste, le super-diplomate français qui s’adressait aux journalistes a estimé que les vues de Paris et de Téhéran sont divergentes également au sujet de la crise syrienne dès lors qu’il s’agit du processus de transition, de son calendrier et du sort du Président Bachar El Assad.

Ces mêmes divergences existent aussi entre Partis et Moscou sur ce même sujet  ainsi que sur les opérations militaires menées par l’aviation russe en Syrie.

Divergences encore, a-t-il conclu sur dossier nucléaire iranien mais jusqu’à la signature  de l’accord puisque Paris a maintenu une attitude rigoureuse et vigilante face à Téhéran tout au long des négociations.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s