L’UNION POUR LA MEDITERRANEE DEVIENT UNE ORGANISATION INTERNATIONALE A PART ENTIERE

WP1-Orient le JourAu 20e anniversaire de la « Déclaration de Barcelone » L’UNION POUR LA MEDITERRANEE DEVIENT UNE ORGANISATION INTERNATIONALE A PART ENTIERE

logoL’Union pour le Méditerranée (UPM) a tenu jeudi et vendredi une conférence sous le thème « Vers un agenda commun pour la Méditerranée » avec la participation de plus de 50 pays qui, au cours d’une réunion d’ouverture, ont apporté leur soutien le plus ferme à cette organisation qui marquait à l’occasion le 20e anniversaire de la « Déclaration de Barcelone », acte fondateur de ce partenariat des pays riverains de la « Mare Nostrum ».

Le Liban, un des pays fondateur de l’UPM, était représenté par une délégation d’organismes économiques et d’ONG comprenant MM. Mohammed Schoucair, Jacques Sarraf, Fouad Makhzoumi, Omar Abou Ibrahim, Antoine Habib et Elie Rizk. A cette séance, nos délégués ont réaffirmé leur solidarité avec les pays participants et préconisé un renforcement du rôle de l’alliance méditerranéenne dont les activités devront, ont-ils dit, s’étendre aux domaines les plus divers y compris le politique.

Parmi les intervenants aux séances d’ouverture et de clôture, Mme Federica Mogherini, représentante de l’UE pour la politique étrangère et de sécurité, Mme Elizabeth Guigou, présidente de la commission des E.E. de l’Assemblée Nationale, ancienne ministre et présidente de la fondation internationale Anna Lindh, M. Javier Solana, président du Centre pour l’économie globale et la géopolitique et prédécesseur de Mme Mogherini, M. Nasser Judeh, vice-premier ministre et ministre jordanien des affaires étrangères et des expatriés ainsi que nombre de personnalités engagées aux côtés de l’UPM.

Le secrétaire général de cette organisationale, M. Fathallah Sijilmassi, a déclaré à un groupe de journalistes que l’UMP, forte de ce soutien des 50 pays présents, est aujourd’hui une organisation internationale à part entière qui entre de plain pied dans les domaines de la politique régionale et internationale en sus de sa présence dans les secteurs économique, culturel, social et environnemental.

De fait, nombre d’interventions ont porté au cours des quatre panels de la journée et au cours des cérémonies d’ouverture et de clôture, sur des problèmes tels que le terrorisme et ses conséquences sur le phénomène migratoire, les conflits régionaux et mondiaux ainsi que la question du climat et les avancées de l’UPM dans les domaines de l’éducation, la formation, le développement durable, la mobilité des jeunes dans l’espace méditerranéens le rôle de la femme dans les pays de la zone, les chantiers et projets labellisés UPM et conduits avec des aides et  financements de banques et d’entreprises internationales, dans le cadre de partenariats appropriés.

Pleinement engagée désormais sur la scène politique régionale et internationale, l’UPM sera plus active dans les efforts visant à régler les conflits de la zone méditerranéenne et les grandes crises de ce monde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s