Rohani en France : Signature de vingt accords bilatéraux contre le terrorisme

WP1-Orient le JourBilan de la  visite de Rohani en France :SIGNATURE DE VINGT ACCORDS BILATERAUX ET VOLONTE COMMUNE D’AFFRONTER LE TERRORISME

648x415_hassan-rohani-francois-hollande-elysee-28-janvier-2016Hassan Rohani et François Hollande à l’Elysée, le 28 janvier 2016. – Stephane de Sakutin/AP/SIPA (20minutes)

Au terme de la deuxième et dernière journée de sa visite officielle en France, le Président Hassan Rohani a assisté aux côtés de son homologue  français, M. François Hollande à la signature de vingt accords et mémorandums de coopération entre leurs deux pays.

Fruits d’heures de négociations entre les ministres français et iraniens portant sur divers domaines allant de la copération financière à la recherche scientifique en passant par les domaines de l’aéronautique, du développement durable et de la santé.  Ces accords signés au cours d’une cérémonie à l’Elysée, après le Sommet franco-iranien, s’inscrivent dans le cadre d’une « feuille de route bilatérale » elle-même signée par les ministres des affaires étrangères des deux pays, MM. Laurent Fabius et Mohammad Javad Zarif.

On peut dire que ces vingt documents couvrent  ou presque tous les domaines de coopération bilatérale  que deux pays peuvent signer.

Sur le plan politique, les deux Présidents ont passé en revue la situation au Moyen-Orient et dans le Golfe en exposant leurs vues et en comparant les moyens dont ils disposent pour régler tous les problèmes par lé négociation et les moyens pacifiques.

La vive tension saoudo-iranienne, les guerres du Yémen, de Syrie, d’Irak, la crise libanaise et les diverses crispations y relatives ont évoquées et discutées et les deux présidents ont exprimé leur volonté pour coopérer étroitement et durablement pour trouver des solutions à  tout cela par le dialogue et la diplomatie.

Les maîtres d’œuvre de cet immense chantier politico-diplomatique ne seront autres que les ministres français et iranien des A.E. qui se réuniront périodiquement pour rendre compte des efforts déployés et des résultats espérés.

Après la cérémonie de signature des accords, les deux Présidents ont donné une conférence de presse qui a établi le bilan de cette première visite officielle en France d’un Chef d’Etat iranien depuis 17 ans. C’est-à-dire  un approfondissement d’un dialogue politique entre la France Iran et ce malgré les tensions politiques antérieures à l’accord de Vienne du 14 juillet  2015.

S’adressant en premier à la presse, le Président Hollande a souligné l’importance de cette visite de son homologue iranien et affirmé que les deux pays vont unifier leurs efforts pour optimiser leurs relations bilatérales, notamment aux plans économique et social et aussi pour tenter de régler les crises qui secouent le monde et en particulier le Poche Orient et le Golfe.

Il a rappelé la solidité des liens historiques entre la France et l’Iran affirmant que ces liens sont maintenant rétablis grâce à l’instauration d’une confiance mutuelle entre les deux pays.

Le Chef de l’Etat français, imité en cela  quelques minutes plus tard par son hôte, a affirmé qu’au-delà des diverses crises, l’ennemi est le terrorisme aveugle qui menace le monde entier et  qu’il faut affronter, notamment en Syrie et en Irak déchirés par une guerre à caractère religieux et ethnique.

Prenant la parole à son tour, le Président iranien a remercie son homologue et le peuple français pour leur accueil se félicitant des perspectives de coopération qu’offrent les 20 accord et conventions signés et aussi du rapprochement des vues des diplomaties des deux pays à l’égard des grandes questions qui se posent dans le monde. Il a souligné la confiance mutuelle et la solidité des liens rétablis entre Paris et Téhéran qui permettront aux deux pays d’avancer ensemble sur la voie du progrès et d’œuvrer pour la paix et la solution politique des conflits actuels.

En réponse aux questions des journalistes, les deux Présidents devaient exprimer des vues proches sur l’avenir du monde et le bien être des peuples.

A une  question  sur  les droits de l’Homme, le Président Rohani  a dit que tous les peuples aspirent à ces droits et que ceux-ci doivent être appliqués partout. Ce qui n’est malheureusement pas le cas aujourd’hui.

L’avenir de la Syrie, avec ou sans Bachar El Assad ?

C’est au peuple syrien et à lui seul d’en décider, a répliqué M. Rohani  qui a affirmé par ailleurs  que son pays rejoint d’autres pays qui se battent contre le terrorisme et l’extrémisme religieux.

Les deux présidents ont conclu leurs propos par une seule et même constatation. A savoir que la France et l’Iran sont unis à nouveaux sous la bannière de la lutte pour le progrès, le développement et l’instauration de paix partout dans le monde.

Ils se sont félicités, dans une sorte de bilan des résultants concrets  que représente la signature de vingt accords de coopération bilatéraux qui auront d’énormes effets dans les deux pays sur les plans économique, social et culturel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s