A L’ELYSEE : LE PATRIARCHE MARONITE PLAIDE LA CAUSE DES CHRETIENS D’ORIENT

WP1-Orient le JourReçu dans la matinée par le Président Hollande : LE PATRIARCHE MARONITE  PLAIDE LA CAUSE DES CHRETIENS D’ORIENT ET EVOQUE LA CRISE LIBANAISE

patriarche maronite Béchara Boutros RaïEn visite paroissiale en France, S.B. le patriarche maronite Béchara Boutros Raï a été reçu dans la matinée d’hier  par le Président François Hollande. Il était accompagné, lors de l’entretien à l’Elysée par Mgr Nasser Gemayel, évêque maronite de France et d’Europe et du chargé d’affaires libanais, M. Ghadi El Khoury.

Le patriarche n’a pas fait de déclaration à l’issue de l’audience élyséenne malgré la présence de nombreux journalistes qui attendaient dans la cour du palais présidentiel.

De source bien informée, on apprend toutefois que l’entretien avec le Président Hollande a porté sur la situation au Liban, les retombées de la guerre en Syrie notamment la présence de 1,5 million de réfugiés syriens au Liban auxquels la France a consacré une aide annoncée lors du réent voyage du Chef de l’Etat au Liban.

Egalement à l’ordre du jour, la vacance présidentielle et la nécessité d’y mettre un terme le plus rapidement possible, les élections municipales d’hier ayant prouvé que l’état de la sécurité permet un scrutin présidentiel.

Le patriarche aurait évoqué par ailleurs la situation des chrétiens d’orient,  thème qu’il devait développer au cours d’une visite dans la soirée au Sénat où il sera reçu par le Président Gérard Larcher.

En milieu de journée le patriarche Raï s’est rendu à l’UNESCO où il a rencontré le directrice générale, Mme Irina Bokova,  avant de déjeuner à la table de l’ambassadeur Khalil Karam, chef de la délégation permanente du Liban auprès de l’organisation internationale.

A 20 heures, le patriarche  a assisté à un récital marial en l’église N.D. du Liban.

Aujourd’hui mardi, le chef de l’église maronite rencontrera ses airs de la Congrégation des Evêques de France (CEF) pour discuter, apprend-on de source paroissiale, de questions spirituelles et temporelles, notamment l’exode des chrétiens d’orient et de la nécessité d’élever la voix pour que les hauts responsables français et européens réagissent autrement que par l’envoi d’aides humanitaires et l’octroi de visas aux communautés chrétiennes menacées.

Ce soir, un dîner sera donné à l’ambassade du Liban, rue Copernic, en l’honneur du patriarche Raï, par le chargé d’affaires libanais, M. Ghadi El Khoury.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s