LIBAN : VISITE DE JEAN-MARC AYRAULT

WP1-Orient le JourLA VISITE DE JEAN-MARC AYRAULT EST PLUS Q’UNE VISITE  DE COURTOISIE : Les choses iront vite  au niveau de l’aide au Liban, estime le Quai d’Orsay

EMParis, d’Elie MASBOUNGI

1482392490_aero2_594529_largeLe chef de la diplomatie française, Jean-Marc Ayrault (à gauche), reçu mercredi au palais de Baabda par le président libanais, Michel Aoun. Photo Ani.

Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international a attendu la formation du gouvernement pour que sa visite au Liban soit plus qu’une simple mission de félicitations au Président Michel Aoun. Le communiqué diffusé hier par le Quai d’Orsay indique que le chef de la diplomatie française s’entretiendra avec le Président de la République, le président de l’Assemblée, M. Nabih Berri, le chef du gouvernement M. Saad Hariri et son homologue Gebrane Bassil. Ces entretiens de deux jours (les 21 et 22 décembre ) porteront, précise le Quai d’Orsay que le ministre soulignera l’importance de la préparation de nouvelles élections législatives en 2017 qui assurent à chacun une juste représentation.

Seul le retour à un fonctionnement normal des institutions, poursuit le communiqué, permettra au Liban d’affronter les défis sécuritaires, économiques et humanitaires auxquels fait face le Liban.

Enfin M. Ayrault réaffirmera l’engagement de la France aux côtés du Liban, en particulier pour l’aider à renforcer la sécurité du pays et à améliorer la situation des réfugiés.

Une source proche du Quai d’Orsay a laissé entendre que malgré la durée courte du déplacement du chef de la diplomatie française ces entretiens  franco-libanais aborderont tous les sujets qui attendaient la formation du gouvernement Hariri et en premier lieu l’aide humanitaire qui ne pouvait se concrétiser du fait de la paralysie des institutions libanaises. Sur le plan militaire, M. Ayrault rendra compte des récents contacts franco-saoudiens visant à réactiver le don de trois milliards de dollars à l’armée libanaise (DONAS), une aide d’autant plus urgente que les attentats terroristes se multiplient dans l région et que des positions de « Daech » dans la Békaa nord sont visibles à l’œil nu et parfois à moins de trois kilomètres des positions de l’armée.

Ayrault, ajoute cette sources, s’informera de tous les besoins du Liban et pourrait établir avec ses hôtes libanais une sorte de feuille de route pour que les choses aillent vite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s